“Nicolas Sarkozy est une véritable caricature”, estime Marine Le Pen

Marine sur France 3 110616

Marine Le Pen est bien entrée en campagne. Interrogée dimanche 12 juin sur France 3 au sujet de la primaire de la droite, la candidate à la présidentielle n’a pas voulu indiquer sa préférence entre les candidats. Mais elle n’a pas retenu ses coups pour autant. “Je pense que Juppé est le symbole de l’UMPS”, a notamment indiqué la présidente du Front National, “puisqu’il a d’ores et déjà indiqué qu’il s’ouvrirait au Parti socialiste pour gouverner avec lui”.

“Quant à Nicolas Sarkozy, c’est une véritable caricature.” Marine Le Pen a ironisé sur l’utilisation du mot souveraineté par l’ancien président, alors qu’elle l’accuse d’être “responsable de la trahison du traité de Lisbonne”. De la même manière, la patronne du FN a moqué l’évocation des “racines chrétiennes” par le président des Républicains “alors qu’il a fondé le Conseil français du culte musulman et qu’il l’a offert à l’UOIF, c’est-à-dire les fondamentalistes”.

“Laïcité” et “racines chrétiennes” 

Marine Le Pen a estimé par ailleurs que le mot laïcité et l’évocation des “racines chrétiennes” de la France étaient “parfaitement compatibles”. Alors qu’on lui demandait ce qu’elle choisissait entre le discours de Nicolas Sarkozy sur “les racines chrétiennes” de la France et la réponse que lui avait faite la ministre de l’Environnement Ségolène Royal, lui rappelant le caractère selon elle “essentiellement laïc” du pays, Marine Le Pen a répondu : “Les deux”.

“Est-ce que parce que nous défendons la laïcité, à laquelle les Français sont attachés, est-ce que pour cela que nous devrions renoncer à dire que la France est un pays de racines et de culture chrétiennes ?” a interrogé l’eurodéputée. “L’un n’empêche pas l’autre. La religion chrétienne n’interdit pas la laïcité. Les deux ont été parfaitement compatibles pendant plus d’un siècle, il n’y a pas de raison que ça ne continue pas.”

Le 12/06/2016

France TV Info


Marine Le Pen sur France 3