Championnat d’Europe de Football : Incompétence gouvernementale poussée à son paroxysme

Affrontements Marseille 2

Communiqué de Dominique Bilde, Député français au Parlement européen du 23/06/2016

C’est avec un grand désarroi que nous avons été informés des récents heurts lors du championnat d’Europe de football à Marseille opposant l’Ukraine à la Pologne après les lamentables incidents qui avaient eu lieu 10 jours plus tôt au sein de cette même ville.

Les résultats de ce Championnat d’Europe de football, à mi-parcours, sont affligeants : de nombreuses incivilités et dégradations de l’espace public aux frais, bien entendu, du contribuable ; plus d’une cinquantaine de blessés (forces de l’ordre comprises) ; deux morts passées sous silence et 557 interpellations. Tout cela créé par le biais de supporters, et ce, aux antipodes de la signification du sport.

Malgré ces résultats pour le moins catastrophiques, notre ministre français des Sports, Patrick Kanner, a déclaré un résultat « globalement positif ». De qui se moque-t-on ? Notre cher Ministre est-il aveugle ou cherche-t-il à nous lancer de la poudre aux yeux afin de cacher l’incompétence notable de ce gouvernement ?

Nous assistons ici à la face sombre du sport, celle qui, plutôt que d’unifier et faire partager une passion commune, divise et promeut les dérives des plus primaires.

Autre cas qui pourrait sembler risible : le fait que notre ministère de l’Intérieur se félicite des 25 supporters étrangers qui ont été reconduits dans leurs pays. Fait extraordinaire, lundi soir, Alexandre Chpryguine, meneur des hooligans russes, se trouvait au Stadium de Toulouse, souriant et détendu. Anecdote amusante, ce monsieur faisait partie des supporters reconduits il y a 5 jours pour faits de violence et qui, par conséquent, n’aurait jamais dû se trouver à ce match.

Nous ne pouvons que déplorer l’aide précieuse de l’espace Schengen à ces exactions: principe de la liberté de circulation des personnes (art. 3 TUE), impliquant que tout individu (ressortissant de l’UE ou d’un pays tiers), une fois entré sur le territoire de l’un des pays membres, peut franchir les frontières des autres pays sans subir de contrôles. Article permettant ainsi à des individus jugés dangereux dans leur pays et représentant une sérieuse menace pour la population, de traverser librement notre frontière afin de perturber le bon déroulement des différentes rencontres lors de ce Championnat.

Une question effrayante convient d’être posée compte tenu de cela. Si notre pays, visiblement impuissant, ne peux contrôler ses frontières quand il s’agit d’un hooligan connu de tous comme violent et expulsé de France il y a moins d’une semaine, qu’en est-il de terroristes inconnus, islamistes extrémistes dissimulés et immigrants aux faux papiers ? Ce résultat, plus qu’affolant, nous pousse à tirer la sonnette d’alarme.

Front National