Hausse des indemnités de 20 % : le Groupe BFC “Les Patriotes – Front National” demande aux élus régionaux de se soumettre à la volonté populaire !

Groupe FN CR BFC 040116

Communiqué du groupe BFC Les Patriotes-Front National au CR de Bourgogne-Franche-Comté du 16/02/2016

Ce matin lors d’une conférence de presse, Marie-Guite Dufay s’est vu remettre une pétition signée par 22.000 habitants de Bourgogne Franche-Comté demandant que la présidente du Conseil régional revienne sur la scandaleuse augmentation de 20% des indemnités des élus.

Le groupe patriote soutient évidemment cette pétition, puisqu’il avait demandé en séance plénière du 21 janvier une baisse symbolique de 10% de ces indemnités, c’est-à-dire un vrai effort au moment où les Français doivent se serrer la ceinture !

Lors de cette séance, Marie-Guite Dufay et le président du groupe socialiste Jérôme Durain ont cherché à faire pleurer dans les chaumières sur le sort des « pauvres » élus que nous serions à leurs yeux, Mme Dufay poussant l’indécence jusqu’à déclarer que 2280 € bruts mensuels « ce n’est pas cher payé » pour des élus qui travaillent « dix heures par jour ». Un journaliste facétieux commenta alors qu’il eût aimé qu’on lui présentât de tels élus stakhanovistes…

Face à tant d’indécence, les élus du groupe patriote aimeraient rappeler à leurs collègues que le SMIC mensuel brut est aujourd’hui de 1 466,62 €, pour des travaux parfois pénibles, 35 heures par semaine. Les habitants de Bourgogne Franche-Comté doivent savoir que depuis le 4 janvier, nous n’avons siégé que deux fois en plus d’un mois. Notre rôle d’élu est important, il comporte certes d’autres tâches que celle de siéger en séance plénière, et notre indemnité est le prix de la démocratie ; il faudrait cependant que certains élus gardent les pieds sur terre et sachent ce que peut être la vie de nos compatriotes.

Cette polémique doit maintenant cesser, elle abîme la démocratie, en donnant corps à cette impression trop justifiée que les élus se servent avant de servir. Il conviendra donc de mettre à l’ordre du jour de la séance plénière du 18 mars un débat sur le montant des indemnités. Le groupe patriote s’engage devant les Bourguignons et les Francs-Comtois à porter ce débat et défendre la position exprimée par la volonté populaire au travers de cette pétition citoyenne.

Groupe BFC “Les patriotes.Front National”