Les totalitaristes de gauche en représentation à Hayange

Engelmann maire FN Hayange

Communiqué de presse de Fabien Engelmann, Maire de Hayange et Conseiller Régional Grand Est du 06/06/2016

Sous l’impulsion de l’association « citoyenne » – mais anti-démocratique – Hayange Plus Belle Ma Ville, le gratin de la représentation totalitaire gauchiste a effectué son pèlerinage annuel en terre Front National.

L’UEJF, SOS Racisme, et une poignée d’habitants de France et de Navarre se sont ainsi retrouvés à Neufchef (et non à Hayange comme ils essaient de le faire croire) avec comme prétexte de lutter contre la Municipalité Front National, élue démocratiquement et choisie par la population hayangeoise.

Faisons un rapide résumé de l’ensemble des propos qui ont pu être tenus lors de cette journée : Monsieur Engelmann est le mal et ils sont le bien. Ni plus, ni moins. Car il n’y a rien à tirer de ces journées pseudo-démocratiques où le débat n’est pas permis, où la réflexion est muselée et où la contradiction idéologique est une lie qui n’est pas possible dans le monde merveilleux de leur humanisme placebo.

Ces gens sont plus prompts à s’offusquer à coup de grandes déclarations vides de contenu, contre des effets dont ils chérissent les causes. Il faut le rappeler, ils sont directement responsables de l’état actuel de la France, en soutenant ouvertement un gouvernement socialiste incapable de gérer notre pays. Ils sont des antennes du PS de Messieurs Hollande et Valls. J’en veux pour preuve la participation d’un conseiller cabinet d’un Secrétaire d’Etat à cette manifestation, qui va à l’encontre de toutes les valeurs démocratiques défendues par le Front National.

Sous protection de l’Etat, ne représentant que leur nombrilisme exacerbé, les représentants de cette association font appel à des soutiens venus de toute la France – donc illégitimes pour parler de la situation de Hayange – pour se donner l’illusion d’exister. Ils ne sont ni élus et les scores des listes politiques qu’ils soutiennent peinent à dépasser les 5%.

Il est temps de l’affirmer, ils ne représentent qu’eux-mêmes et plongent dans un totalitarisme digne des pires dictatures que notre Histoire ait connues, en tentant d’imposer une idéologie unique qui ne pourrait être remise en cause. Heureusement, ils ne sont qu’une poignée.

Seuls défenseurs de la véritable démocratie et du débat politique, nous fédérons une vraie force de progrès et d’avenir pour la France. Nous sommes l’avenir.