Loi El Khomri, une seule issue : le retrait

Philippot RTL

Communiqué de presse de Florian Philippot‏, Vice-Président du Front National du 31/03/2016

Lycées bloqués, sites touristiques fermés, transports perturbés, le mouvement de contestation contre la loi El Komri prend de l’ampleur et le gouvernement s’obstine dans son erreur.

Là où il recule lâchement sur des projets recueillant pourtant l’adhésion massive des Français, comme sur la déchéance de nationalité, il maintient donc, à l’inverse, un projet de loi très majoritairement rejeté. Cette situation stupéfiante en dit long sur l’état de notre Démocratie où obéir à la Commission européenne est manifestement plus important que répondre aux attentes populaires.

Qu’il le veuille ou non, le gouvernement n’a plus aujourd’hui la légitimité politique pour mener à bien son projet de soumission des Français aux lois du travail exigées par Bruxelles.

La précarisation généralisée des travailleurs, le creusement des inégalités entre petites et grosses entreprises et le recul très inquiétant de la Laïcité dans le monde du travail sont autant de mesures portées par la loi El Khomri qui nuiront à la société sans rien lui apporter en termes d’emplois et de richesses.

La colère des Français est donc plus que jamais légitime. Socialement ravageur et économiquement inefficace, le projet de loi El Khomri doit être retiré sans délais. L’urgence est à la mise en oeuvre d’une politique globale de patriotisme économique, seule à même de recréer de l’activité et donc de l’emploi.