Loi Travail : le pied de nez de Manuel Valls à la jeunesse

El Khomri PSjpg

Communiqué de presse de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse du 11/04/2016

A l’issue de nouvelles discussions autour du projet de Loi Travail, le Premier ministre, Manuel Valls, a annoncé la clôture de ce cycle de négociations. La partie serait donc terminée.

Quels bénéfices pour les jeunes ? Un petit coup de pouce financier, et une aide à la formation et à l’orientation. Quid des sujets de fond que sont la nécessaire création d’emplois en France, la fin des plans d’austérité et de précarisation généralisée, la place du travail dans une société en devenir ? Quid encore de la responsabilité directe de Bruxelles dans la mise en œuvre d’un tel projet de loi ?

Ignoré depuis le début des négociations, le Front National de la Jeunesse, premier mouvement jeune de France, dénonce le mépris du gouvernement face aux revendications réelles de la jeunesse. La loi Travail ne doit pas être modifiée ou compensée par quelques mesurettes, mais bel et bien retirée !

Nous nous associons ainsi à la colère des jeunes trahis, une fois encore, par le gouvernement. L’espoir de la jeunesse passera par la fin de ce quinquennat anti-jeune, et l’arrivée aux responsabilités d’une véritable alternative politique patriote, courageuse et ambitieuse.