Migrants : Opération de propagande immigrationniste dans Var Matin

Rachline Fd bleu

Communiqué de presse de David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus du 04/05/2016

Dans son édition du jour, le quotidien Var Matin, propose, dans la droite ligne de la politique gouvernementale française et de celle de la Chancelière Merkel, une double page consacrée à la question des migrants.

Sur la forme, il est, me semble-t-il, assez étonnant qu’à aucun moment dans ces doubles pages on ne donne la parole ni aux élus locaux et plus grave, ni aux populations ! Mais cela s’explique ! Ces opérations de dispersions de migrants se sont faites sans leur contentement et même sans leur consultation !

Sur le fond, plusieurs questions se posent à la lecture de ces deux pages.

Pourquoi n’y a-t-il que des hommes jeunes parmi ces migrants et notamment dans les portraits ? Les femmes et les enfants ne seraient-ils pas concernés par la guerre, par la pauvreté, par les difficultés ?

Je suis toujours étonné de voir ces flots de migrants constitués en immense majorité par des hommes jeunes ! Cette catégorie de population étant pour tous les pays au monde, et particulièrement les pays en voie de développement et les pays en guerre, leurs forces vives ! Comment reconstruire un pays, ou développer un pays sans force vive ? En réalité nous n’aidons pas ces pays en encourageant de façon directe ou indirecte leur population à tenter de rejoindre l’Europe. Ainsi, en Syrie, certains responsables religieux appellent à aider les populations à rester sur place plutôt qu’à partir vers un soi-disant eldorado européen !

La question de la sémantique souligne également cette volonté d’imposer une unique vision de cette crise. L’interview du responsable de médecins du monde dans une habituelle communication de politiquement correct nous enjoint de ne plus les appeler migrants mais réfugiés !

Mais je dois rappeler à ce monsieur qu’il n’est pas compétent pour juger si ces personnes peuvent bénéficier du titre « officiel » de réfugiés, titre dont les conditions d’octroi sont régies par la loi après examen par les services de l’État !

Il y a sans doute des véritables réfugiés parmi les migrants qui arrivent sur notre sol mais il y a surtout beaucoup de clandestins qui n’ont rien à faire sur notre sol et qui doivent être dans les plus brefs délais renvoyés dans leur pays !

En outre, l’instrumentalisation des migrants par la gauche radicale comme on a pu le voir encore ce matin à Paris, pose de grave question sécuritaire. Sans parler de l’infiltration des terroristes islamistes dans ces flux ; les morts de Paris et de Bruxelles sont dans nos mémoires pour ne pas oublier ce risque

Enfin, ce nouvel afflux de clandestins vient s’ajouter aux centaines de milliers d’immigrés que la France a connues depuis des décennies. Depuis 30 ans, l’UMPS a mis en place une politique immigrationniste folle aux conséquences économiques et sociales désastreuses.