Mise en place d’une dîme islamique : folie communautariste chez les Républicains !

Montel Sophie Photo officielle 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué de Sophie Montel, députée européen, présidente du groupe Les patriotes-FN au CR de Bourgogne et de Franche-Comté du 15/03/2016

Samedi dernier, Nathalie Kosciusko-Morizet a dévoilé sur le plateau de l’émission « On n’est pas couché » une proposition pour le moins surprenante, tirée de son livre Nous avons changé le monde. La désormais candidate à la primaire de Les Républicains trouve ainsi « raisonnable » de proposer une taxe sur les produits halal pour financer la construction de mosquées.

Cette proposition de dîme islamique illustre un peu plus la dérive communautariste suivie par feu l’UMP et reprise en chœur par les tous les candidats à la primaire, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé en tête.

Elle est une atteinte grave à la laïcité, qui devrait pourtant faire consensus en imposant une séparation stricte entre la loi républicaine et la loi cultuelle ; seule garantie au traitement égalitaire entre les Français.

Elle méconnaît aussi la réalité. La Commission européenne reconnaît elle-même que le nombre d’animaux abattus rituellement excède très largement les besoins des cultes concernés. Puisqu’il n’existe aujourd’hui aucun étiquetage particulier, cette proposition conduirait inévitablement à faire porter sur une majorité de Français le financement de la construction des nouvelles mosquées.

L’abattage rituel suscite enfin l’indignation croissante des Français, soucieux de la protection animale et qui refusent de voir des bêtes agoniser pendant 15 minutes en se vidant de leur sang. Il est donc plus qu’urgent d’imposer à l’échelle européenne l’étiquetage des viandes abattues rituellement pour informer le public et d’interdire en France l’égorgement sans étourdissement dans les abattoirs.

Car si l’État doit garantir la liberté de culte, il n’a pas en revanche à répondre aux exigences communautaristes, qui de surcroît accentuent la souffrance animale !