OGM : l’Union Européenne nous empoisonne !

OGM 1

Communiqué de presse du Front National du 15/04/2016

L’annulation par le Conseil d’État d’un arrêté interdisant la culture du maïs OGM MON810 de Monsanto en France, en application stricte du droit européen, rappelle à quel point notre pays ne dispose plus d’aucun pouvoir et d’aucune liberté, y compris dans les domaines les plus stratégiques tels que nos normes agricoles et alimentaires.

Les dénégations du ministère de l’Agriculture selon lequel cette annulation sera « sans effet », au motif qu’une autre directive européenne permettrait de procéder à cette interdiction, n’y changeront rien. Elles confirment en effet que la France dépend de toute manière de l’Union européenne pour édicter ses normes et décider de son mode de vie.

Depuis 2009, les gouvernements français successifs, UMP comme PS, font semblant de vouloir interdire les OGM en France ; et depuis 2009, des décisions de justice, fondées sur le droit européen, viennent systématiquement casser ces interdictions.

Il est donc temps de délivrer la France de ce droit européen supranational qui pourrit la vie des Français, au sens propre, jusque dans leurs assiettes.

Retrouver notre souveraineté sanitaire et environnementale est aujourd’hui une nécessité si l’on veut pouvoir préserver une alimentation saine et un mode de vie qui nous soit propre. L’urgence est double : il faut remettre en cause notre appartenance à l’Union européenne, technocratie au service des lobbys et des grands industriels, et abandonner au plus vite les négociations sur le traité transatlantique TAFTA qui causerait des dommages irréversibles à notre agriculture et à notre alimentation.*

  • Vous pouvez signer la pétition sur le site du mouvement