Projet de loi «modernisation de la justice au XXIe siècle» : les automobilistes traqués comme des délinquants

Bay 3

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 31/05/2016

Vaches à lait du gouvernement – les radars ont fait gagner à l’Etat 789 millions d’euros en 2015 selon un rapport de la Cour des comptes -, les automobilistes seront bientôt traqués en permanence sur les routes de France. D’après l’article 15bis B du projet de loi de «modernisation de la justice du XXIe siècle», les autorités auront désormais accès aux « informations et données physiques et numériques embarquées » dans chaque véhicule.

Sous prétexte de vérification du respect des règles de sécurité, ces informations sur le comportement des automobilistes pourront même être transmises aux compagnies d’assurances, qui ne manqueront pas de les utiliser afin, par exemple, de surtaxer ceux qu’elles estimeront les plus dangereux.

Après la loi liberticide sur le Renseignement votée il y a un an et qui permet de contrôler les courriers électroniques et les communications téléphoniques des Français, le gouvernement socialiste poursuit sa dérive totalitaire en s’immisçant dans la vie privée des citoyens et notamment dans leur véhicule personnel.

Cette nouvelle atteinte aux libertés individuelles est extrêmement inquiétante. Elle révèle une volonté de construire un État « Big Brother » qui régente le quotidien de chacun de nos compatriotes. Face à ces dérives liberticides, le Front National refuse que les automobilistes soient considérés comme des délinquants et entend défendre les droits fondamentaux des Français.