“Projet économique” d’Alain Juppé : et si on évoquait plutôt son bilan ?

©PHOTOPQR/LE PARISIEN ; AVEC LE DISCOURS DE CLOTURE DE MARINE LE PEN  ET LES CANDIDATS DU FRONT NATIONAL D'ILE DE FRANCE POUR LES ELECTIONS DEPARTEMENTALES QUI AURONT LIEU EN MARS 2015 NICOLAS BAY PARIS LE 28/02/2015 (MaxPPP TagID: maxnewsworldthree697268.jpg) [Photo via MaxPPP]

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 12/05/2016

« Faisons-nous confiance, et nous allons faire de grandes choses ensemble », a claironné mardi soir Alain Juppé lors de la présentation de son projet économique. L’ex-Premier ministre au bilan calamiteux, propose 20 ans plus tard aux Français une politique inquiétante. De la facilitation des conditions du licenciement à l’augmentation de la TVA, en passant par les 39 heures payées 35, le projet juppéiste s’inscrit dans la ligne de la politique désastreuse menée par François Hollande depuis 4 ans.

Promettant 28 milliards de baisses d’impôt et une diminution des charges des entreprises, Alain Juppé compte resservir aux Français ses engagements de 1995. Son arrivée aux affaires avait en fait été marquée par une cascade de hausses d’impôts : augmentation de 2 points de la TVA, de l’impôt sur les sociétés, des taxes indirectes et de la CSG. Au total, deux ans après sa prise de fonction, 125 milliards d’impôts nouveaux avaient été levés ! Promettant aujourd’hui le plein-emploi sur cinq ans, il est pourtant comptable d’une terrible hausse du chômage durant son passage à Matignon avec 200 000 chômeurs supplémentaires.

Toute la stratégie d’Alain Juppé repose en fait sur un seul pari : que les Français aient la mémoire assez courte pour oublier ses échecs passés. Il peut compter sur le Front National pour leur rappeler que ce « projet » ne peut masquer la réalité de son bilan au pouvoir.