Rétablir l’ordre sur chaque mètre carré du territoire !

Bay Dijon 31 mars 2016

Éditorial de Nicolas Bay, SG du Front National du 20/05/2016

Depuis des années, la police et la gendarmerie paient lourdement les politiques menées successivement, et souvent conjointement, par l’ex-UMP et le PS. Ainsi, en 12 ans, 112 policiers ont été tués en service et 123 782 blessés en mission. Entre 2004 et 2014, 478 policiers se sont par ailleurs volontairement donnés la mort. Des chiffres accablants et dramatiques, qui traduisent la gravité de la situation.

Abandonnées, attaquées, démotivées, précarisées, victimes de réductions des effectifs inacceptables (12 500 postes supprimés sous Sarkozy), nos forces de l’ordre sont aujourd’hui à bout. Derrière la conjoncture et les slogans, c’était bien là le message central des rassemblements s’étant tenus dans toute la France mercredi et auxquels les élus du Front National ont témoigné leur entier soutien. Ces femmes et ces hommes mettant chaque jour leur vie en péril pour nous protéger méritent notre respect et certainement pas la haine « anti-flics » qu’on voit s’exprimer depuis des semaines, des manifestations violentes aux affiches scandaleuses de la CGT.

Faisant face en première ligne à l’ensauvagement de la société et au risque terroriste, confrontées au laxisme judiciaire accentué par les lois Dati puis Taubira, délaissées par un Bernard Cazeneuve qui se contente de « condamner fermement » quand des voitures de police sont attaquées et incendiées, nos forces de l’ordre continuent d’assurer leur mission avec bravoure et professionnalisme. Et c’est pour cela que, bien loin des casseurs d’extrême gauche et d’une certaine e politico-médiatique, la police bénéficie du soutien de 82% des Français !

Comme eux, le FN est aux côtés des forces de l’ordre.

En 2017, Marine Le Pen est la seule à pouvoir redresser l’appareil sécuritaire et judiciaire français. En reconstituant les effectifs de la police et la gendarmerie et en appliquant la tolérance zéro, nous signerons la fin de l’impunité pour les délinquants et rétablirons l’autorité de la République et l’ordre sur chaque mètre carré du territoire national.